L’oeuvre musicale

Sa production est abondante et diverse. Léon Manière, en tant que chef de musique militaire, écrit de nombreuses pièces pour le répertoire des harmonies et des fanfares. Citons parmi elles Djémilé, chant persan, resté pendant longtemps au répertoire de la Garde républicaine et joué à de très nombreuses reprises ici ou là, ou bien encore Marche Parade.

Pour faciliter l’accession à tous de la musique, il met au point une Méthode de solfège en cent cinquante leçons, qui est une méthode progressive qui a été qualifiée de « Czerny » des harmonies et fanfares.
Mais Léon Manière ne se consacre pas uniquement aux œuvres pour harmonies et fanfares. Il compose aussi des sonates pour piano, des sonates pour violon, des sonatines, des mélodies, des pièces pour orgue, des œuvres pour chœurs, des œuvres symphoniques et un opéra.

Carnet de mélodies p70Carnet de mélodies p71
Léon Manière, extrait d’une Valse, 7 juillet 1908, carnet de mélodies

Evoquons les œuvres principales :